Vos questions sont entre de bonnes mains

Effets secondaires antidépresseurs

Partager
Envoyer par email

Il existe différents types de traitement pour dépression.

L'antidépresseur est un des principaux traitements pour guérir de la dépression, mais il peut entraîner des effets secondaires et l'arrêt de l'antidépresseur peut nécessiter un sevrage.

Effets secondaires antidépresseurs : une action forte

Homme verre d'eau cachets main

Les antidépresseurs sont prescrits en France par :

  • des médecins généralistes,
  • et des médecins psychiatres.

Ils ne sont donc pas forcément accompagnés d'une thérapie psychologique.

Ces médicaments agissent sur des neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline, c'est-à-dire sur l'équilibre chimique cérébral.

La réussite du traitement antidépresseur dépend :

  • du choix de la molécule,
  • et de sa prise régulière accompagnée par un spécialiste de la santé mentale.

Des arrangements avec l'ordonnance, le changement trop fréquent de dosage ou de molécules peut entraîner des problèmes d'efficacité et de tolérance des médicaments antidépresseurs.

Temps d'adaptation effets secondaires antidépresseurs

La cure d'antidépresseur, pour avoir une action réelle, doit s'étendre sur une certaine durée.

Effets secondaires antidépresseurs : 6 mois minimum traitement continu

En moyenne, les effets chimiques s'installent au cours de la 3e semaine de traitement.

Le traitement doit en tout durer au moins 6 mois.

Très souvent, on constate un arrêt trop précoce du traitement antidépresseur.

Son délai d'action important est parfois décourageant pour les personnes dépressives qui confondent :

  • temps d'action,
  • et efficacité thérapeutique.

Dosage des antidépresseurs : à affiner sur la durée

L'usage des médicaments antidépresseurs peut poser des problèmes de dosage dans certains cas.

Une dose trop forte ou au contraire trop légère peut entacher l'efficacité du traitement.

Les patients ont tendance à vouloir limiter les doses d'antidépresseurs ou même à interrompre le traitement dès qu'ils perçoivent des signes d'amélioration.

Un arrêt brutal ou un sous-dosage est susceptible de compromettre l'efficacité du traitement.

Effets secondaires antidépresseurs pour certains types de dépression

Certaines dépressions comme la dépression mélancolique, la dépression bipolaire ou maniaco-dépressive nécessitent des traitements faisant appel à d'autres molécules que les antidépresseurs : thymorégulateurs, neuroleptiques, somnifères, anticonvulsivants, etc.

Dans ces formes de dépression, les symptômes d'agitation et de mélancolie sont aggravés par les antidépresseurs.

L'aggravation d'une psychose maniaco-dépressive par l'usage d'un antidépresseur est un outil diagnostic de la maladie.

Suicide : l'un des effets secondaires des antidépresseurs

Le suicide est le risque majeur dans toute dépression.

Au cours d'un épisode dépressif majeur, la prise d'un antidépresseur peut conduire la personne à trouver le courage de mettre fin à ses jours.

Quelle que soit la gravité de la dépression et le type de molécule prescrite, il est nécessaire de prendre en charge les personnes dépressives par des professionnels de santé.

Les autres effets secondaires des antidépresseurs

Comme tout principe actif, un médicament antidépresseur présente des effets secondaires plus ou moins gênants :

  • céphalées (maux de tête),
  • sécheresse de la bouche,
  • sueurs,
  • nausées,
  • nervosité,
  • insomnies,
  • crises maniaques chez des patients bipolaires.

Des patients résistants aux antidépresseurs

30 % des patients déprimés résistent aux traitements antidépresseurs.

Cela peut s'expliquer par :

  • un mauvais fonctionnement de la thyroïde, des troubles neurologiques ou même les cas de démence non diagnostiquée,
  • des troubles psychiatriques, l'alcoolisme, des troubles anxieux ou encore des troubles de la personnalité.

Dans ce cas :

  • un bilan biologique et psychologique complet doit être réalisé,
  • on peut envisager des associations d'antidépresseurs de classe différente, en association éventuellement avec des sels de lithium ou un neuroleptique antipsychotique peut être envisagé.

Ces cas se présentent surtout pour les patients déprimés chroniques.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
cécile cliquotaux

anorexie. fibromyalgique depuis 19 ans | malade témoin auprès spécialistes fibromyalgie

Nouvel expert

caroline laurent

cabinet de psychothérapie, somatothérapie et sociothérapie. | cabinet de psychothérapie "le phénix"

Nouvel expert

gisèle watbled

sophrologue, expert: acouphène,sommeil, parkinson | cabinet de consultation sophrovie.

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.